Rentrée 2023 et Covid-19 : Surveillance renforcée et vaccination ciblée prévues

Reprise de la circulation virale

Le virus du Covid-19 persiste à circuler sur le territoire français. Malgré un niveau d’incidence globalement faible, une recrudescence de la circulation du virus pendant l’été a été observée, notamment dans les régions touristiques très fréquentées. Le dernier bilan de Santé publique France (SPF) signalait une hausse de 41% des passages aux urgences pour suspicion de Covid-19 entre le 14 et le 20 août.

Médecin tenant une pancarte Covid 19

Maintien des gestes barrières

Pour répondre à cette évolution, Santé publique France insiste sur le fait que “la situation actuelle nécessite de rester vigilant”. Le port du masque ainsi que le respect des gestes barrières demeurent fortement recommandés, particulièrement pour les personnes fragiles et dans les espaces de promiscuité.

Surveillance du Covid-19 rehaussée

Actuellement allégé et similaire au système de surveillance de la grippe, le dispositif de surveillance du Covid-19 devrait être réajusté pendant l’automne pour mieux gérer une potentialité augmentation des risques, comme l’a indiqué Brigitte Autran, la présidente du Comité de veille et l’anticipation des risques sanitaires (Covars)^.

Nouvelle campagne de vaccination

Parallèlement, une nouvelle campagne de vaccination est prévue par le gouvernement pour l’automne. Ce programme, qui commencera le 17 octobre, cible particulièrement les personnes à risque, à savoir les plus de 65 ans, les personnes souffrant de comorbidités, les personnes immunodéprimées et les femmes enceintes.

Surveillance des variants

Le variant EG.5.A, surnommé Eris, doit être surveillé de près étant donné qu’il pourrait devenir majoritaire. Brigitte Autran a déclaré que “la priorité est de comprendre le nouveau variant et de préparer la campagne de vaccination”. Le nouveau variant BA.2.86, suivit attentivement par l’OMS, n’a pas encore été détecté en France.

Le système hospitalier se prépare également à une possible hausse des cas de contaminations, dans un contexte déjà fragile avec des manques d’effectifs ressentis durant cet été. Par ailleurs, le retour possible du port du masque obligatoire est envisagé en cas de rebondissement épidémique.

Les hôpitaux d’Arcachon et Mont-de-Marsan en Nouvelle-Aquitaine n’ont pas attendu la décision des instances sanitaires et ont déjà rendu le port du masque obligatoire dans leurs établissements. Dans le même temps, le port obligatoire du masque dans le reste du pays serait envisagé uniquement si la France repasse dans “une phase épidémique intensive”.

Préparatifs pour l’automne

L’augmentation de la circulation du virus durant l’été, bien que modérée, a incité les autorités sanitaires à maintenir un haut niveau de vigilance à l’approche de l’automne. Devant l’impact potentiel sur le système hospitalier, des mesures préventives supplémentaires sont envisagées.

Des régions plus touchées

Au cours de l’été, les régions touristiques de France ont été plus affectées par la circulation du Covid-19. Nouvelle-Aquitaine, l’Occitanie, Provence-Alpes-Côte d’Azur, l’Auvergne-Rhône-Alpes et l’Ile-de-France ont connu une augmentation des cas. La vigilance continue de s’appliquer.

Une vigilance accrue en attendant l’hiver

Avec la baisse des températures en automne et en hiver, un renforcement des mesures de prévention est prévu, notamment par la mise en place d’une nouvelle campagne de vaccination. La réussite de cette campagne sera déterminante pour la maîtrise de la circulation du virus lors de la saison froide.

Notre avis

Considérant la situation actuelle, nous pensons que la vigilance est plus que jamais nécessaire. Certes, le nombre de contaminations est à un niveau bas, mais comme l’a souligné Santé publique France, nous devons rester vigilants. Le virus continue de muter, et nous devons prévoir l’éventuelle apparition de nouveaux variants. Par ailleurs, la rentrée de septembre et le refroidissement des températures pourraient conduire à une augmentation de la circulation du virus.

Nous soutenons le renforcement des mesures de prévention, notamment la campagne de vaccination prévue. C’est une étape essentielle pour faire face à la pandémie, en particulier pour les personnes à risque. Le port du masque et le respect des gestes barrières sont des mesures simples qui peuvent avoir un impact significatif sur la propagation du virus.

À retenir du Covid-19 et des préparatifs pour l’automne

🔹 Le Covid-19 circule encore en France, surtout dans les régions touristiques.

🔹 La campagne de vaccination prévue pour l’automne cible particulièrement les personnes à risque.

🔹 Le système de surveillance du Covid-19 sera réajusté pour faire face à une possible augmentation des risques.

🔹 Le respect des gestes barrières et le port du masque restent fortement recommandés, surtout pour les personnes fragiles.

Conclusion

Alors que nous devons continuer à vivre avec le Covid-19, adoptons une approche préventive plutôt que réactive. La vigilance personnelle, associée à une stratégie de vaccination ciblée et à une surveillance renforcée, pourrait nous aider à traverser la prochaine saison hivernale. Sachons tirer les leçons du passé pour mieux préparer l’avenir.